counter

lundi 13 juin 2011

Profil du blogueur

Jean-François Vernay est un chercheur franco-australien. Né en 1974 en Nouvelle-Calédonie de parents franco-australiens, il a fait la grande majorité de ses études dans son pays natal avant de mener ses recherches à Melbourne (Australie) et à Toulouse (France) pour son mémoire de maîtrise intitulé : Tricks and Tricksters in Peter Carey's Illywhacker sous la direction du professeur Xavier Pons (Université Toulouse-Le Mirail, 1996) et pour son D.E.A : Illusion et réalité dans l’œuvre romanesque de Christopher Koch : L’étude du double chez les personnages (Toulouse-Le Mirail, 1997).

Il retourna ensuite au pays où il vit actuellement. En 2002, il devint le Directeur fondateur de la publication Correspondances océaniennes qui était à l’époque la seule revue pluridisciplinaire en Nouvelle-Calédonie. Il dirigea cette publication postcoloniale pendant 6 ans, une publication qui sensibilisa le lectorat océanien et international sur les grands enjeux culturels qui ont laissé leur empreinte sur la région Pacifique et l’Australie. Parmi les 12 numéros thématiques de Correspondances océaniennes au contenu très éclectique, on compte la femme, la jeunesse, la nature, la mémoire, les littératures, le corps, la création, les images, l’Australie, les départs, l'insularité, et les inscriptions.

C’est avec succès que Jean-François Vernay soutint sa thèse de troisième cycle en 2004 sous la direction de Xavier Pons à l’université Toulouse-Le Mirail. Dans la foulée, il publia sa première monographie universitaire en août 2007 chez Cambria Press : Water From the Moon: Illusion and Reality in the Works of Australian Novelist Christopher Koch. La publication de Correspondances océaniennes fut interrompue en 2007 pour permettre à Vernay de se consacrer à une nouvelle aventure éditoriale. En janvier 2007 il initia le projet « La peur dans la culture australienne » en vue de diriger avec la participation de Nathanael O’Reilly un hors-série dans la collection de la revue savante new-yorkaise Antipodes: A North American Journal of Australian Literature qu’ils ont intitulé Terror Australis Incognita ? Fear in Australian Literature and Film, un numéro qui vit le jour en juin 2009.

Les prestigieuses presses universitaires Hermann (éditions) ont publié en février 2009 dans leur collection Savoir Lettres créée par Michel Foucault, la deuxième monographie de Monsieur Vernay sur le roman australien. Panorama du roman australien des origines à nos jours est déjà traduit en langue anglaise.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.