counter

mardi 22 mars 2011

Lancement officiel de la traduction australienne de Panorama du roman australien





Illustration: Portrait de l'auteur
par Charles Billich,
fusain, collection privée.


Evénement avec le concours de:












Evènement : Lancement officiel de The Great Australian Novel – A Panorama (Melbourne : Brolga, décembre 2010)
Lieu : BILLICH ART GALLERY, 106 George Street, The Rocks, Sydney NSW 2000.
Horaire : 18 h – 20h30.
Contact : Tel + 61 02 9252 1481 (Galerie Billich)
Contact pour media : Tel + 687 926670 (Jean-François Vernay)

J’ai le plaisir de vous annoncer le lancement officiel de The Great Australian Novel – A Panorama, la traduction de mon ouvrage Panorama du roman australien des origines à nos jours (Paris : Hermann, 2009).
Le lancement, programmé le mercredi 06 avril 2011 dans la BILLICH ART GALLERY, se fera sous l’égide de la talentueuse romancière Dr. Sue Woolfe (auteure de romans traduits en français, voir son site web :
http://www.suewoolfe.com.au/ ) en présence de la traductrice Dr. Marie Ramsland qui a enseigné de nombreuses années à l’Université de Newcastle, de l’auteur de The Great Australian Novel – A Panorama (autrement dit, votre dévoué serviteur) et du peintre de renommée internationale, Dr. Charles Billich.
Je remercie tout particulièrement le peintre Charles Billich, artiste d’exception, qui m’a fait l’honneur d’une œuvre d’art qui pastiche les affiches rétro de cinéma en guise de couverture (voir illustration ci-jointe), et Christa Billich pour la mise en place de cet événement dans la BILLICH ART GALLERY. Site web :
http://www.billich.com.au/.
La version australienne a bénéficié d’une mise à jour et la partie documentaire sur l’édition a considérablement été augmentée suite aux conférences données par l’auteur sur le sujet. Elle est préfacée par le grand écrivain Nicholas Jose qui a dirigé une anthologie d’extraits de textes australiens qui fait désormais référence : The Macquarie PEN Anthology of Australian Literature (2009). Il ne pourra être présent au lancement (et c’est bien dommage !) puisque son contrat a été renouvelé à l’université d’Harvard où il enseigne la littérature et la création littéraire.

J’exprime ma gratitude à la Mission aux affaires culturelles (à Nouméa) et à la Maison du Livre de la Nouvelle-Calédonie pour leur soutien à ce projet artistique qui, nul doute, participera au rayonnement culturel de la Nouvelle-Calédonie dans le Pacifique.

Il est à noter que BROLGA possède à présent les droits pour la langue anglaise uniquement en AUSTRALIE. En conséquence, ce livre n’est disponible à la vente qu’en Australie (dans toutes les librairies et sur le site de Brolga et Macmillan Australia). Jean-François Vernay possède encore les droits pour la langue anglaise pour tous les autres pays anglophones et se fera un plaisir d’accueillir toute proposition pour une édition américaine, anglaise, etc.

La version australienne, tout comme l’édition française, est disponible à la vente en Nouvelle-Calédonie auprès de l’auteur. Il suffit de prendre contact dès le 09 avril 2011 (tel. 926670).

J’espère de tout cœur que l’ouvrage, The Great Australian Novel – A Panorama, bénéficiera du même succès critique que l’œuvre originale publiée chez Hermann en février 2009. URL: http://www.editions-hermann.fr/voirRevue.php?revueid=2617&menu=&prodid=664&lang=fr
.......................................................................................

Ce qu'en pense la critique française:

Sylviane Soulard, Episodes 1 (Nouméa), juin 2009, pp.56-60.

“Cet ouvrage n’est certainement pas un catalogue ou un résumé des romans évoqués : il traduit un souci constant de l’évolution chronologique, des liens de la littérature avec l’histoire de l’Australie, il nous propose une littérature en mouvement. Il présente avec précision, alliant les notions abstraites et les références concrètes, les mouvements littéraires internationaux ou spécifiques de l’Australie dans lesquels s’inscrivent les romans."
"Il fallait faire ce « panorama », le roman australien le mérite. Le projet pouvait sembler audacieux, ambitieux, trop peut-être. Jean-François Vernay vient de nous prouver que ce n’était pas mission impossible, qu’il ne nous livrait pas un film de science-fiction. Cette étude est complète, précise, circonstanciée et, redisons-le …attrayante. Et c’était peut-être là le plus difficile !”

Roland Rossero, Les Infos 347 (Nouméa), 3 juillet 2009, p.4.

“Dans un style précis et agréable à lire, Jean-François Vernay déroule pour les francophones le film à épisodes du panorama australien. Les images sont nettes et les focus sur les auteurs et leurs oeuvres engagent à une connaissance plus en profondeur par la lecture exhaustive. Après cet ouvrage, le vaste continent de la littérature de nos proches voisins ne sera plus tel le désert non cartographié du bush."

Xavier Pons, Anglophonia/ Caliban 25 (Toulouse) 2009, pp.515-517.

“C’était une gageure de rendre intelligible une telle profusion d’auteurs et de titres (il se publie chaque année des centaines de romans en Australie), de proposer au lecteur des perspectives à la fois claires et respectueuses des spécificités individuelles sans jamais perdre de vue le contexte très particulier de la culture australienne. L’insertion, à intervalles réguliers, de ‘gros plans’ et de ‘contre-plongées’ sur tel titre ou tel auteur contribue à faire du livre une réussite : elle permet de donner du relief à certains éléments du paysage littéraire australien et d’éviter ainsi la monotonie d’un récit trop linéaire".
"… il faut espérer [que Panorama du roman australien] stimulera l’intérêt des lecteurs français pour la littérature australienne, encore mal connue mais désormais assez bien représentée en traduction. Le livre de Jean-François Vernay leur sera d’une grande utilité, aussi bien pour avoir une vue d’ensemble de cette littérature que pour s’informer sur un auteur particulier”.

David Martin, entretien publié dans Les Nouvelles Calédoniennes 11677 (29/01/2010), p.5. Visible sur le site des éditions Hermann.


Michel Feith, Erea 7.2 (2010).
« Le Panorama du roman australien est donc un ouvrage honnête, qui sera un outil utile aux étudiants comme aux simples amateurs de la littérature australienne. Le fait qu’il englobe la production romanesque jusqu’en 2007 lui donne un avantage temporaire sur la plupart de ses concurrents. »


N’hésitez pas à partager cette information dans vos réseaux sociaux et sur vos blogs, sites web, twitter, pages Facebook, etc.
D’avance, je vous remercie de votre collaboration.

Jean-François Vernay

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.