counter

jeudi 1 avril 2010

In the spotlights: Antoni Jach
























©Tom Alberts, « Study of Antoni Jach”, 2009.

ANTONI JACH

Antoni Jach est en ce moment sous les feux de l’actualité.

En 2008, j’avais déjà mené un entretien avec lui pour Antipodes :

“‘An intelligent conversation of a structured kind’ with Antoni Jach”, Antipodes: A North American Journal of Australian Literature 22: 1, June 2008, 56-62.

Entretien réédité dans Etchings 5, Melbourne, août 2008, 30-46.

http://www.ilurapress.com/img/E5-InterviewAntoniJach_excerpt.pdf


Un ami peintre, Tom Alberts, a fait son portrait (ci-dessus). A noter que j’exposerai lors d’une présentation PowerPoint quelques unes des peintures de Alberts lors de ma conférence cette année au Centre Culturel Tjibaou le 24 juin 2010, à 18h15, conférence intitulée « Le roman sur le divan, c’est passionnant ! Le traitement de la psychanalyse dans la littérature australienne».
Vous trouverez plus de renseignements sur cet auteur et son oeuvre romanesque dans le dernier chapitre de Panorama du roman australien des origines à nos jours.

« Rivalisant d’audace, Antoni Jach expérimenta avec le roman pour savoir si l’écrivain parviendrait à divertir en évoquant l’ennui. Ce Melbournien d’ascendance polonaise fit du tedium vitae le sujet principal son premier roman, une véritable gageure pour tout écrivain qui n’est pas sans savoir qu’action bien menée rime avec roman à grand succès. Publié au moment même où le débat républicain était remis au goût du jour en Australie et avant que le référendum de 1998 ne confirme le rattachement des Australiens à la couronne britannique, The Weekly Card Game (1994) explore la dynamique entre l’immuabilité et la volonté de changement sur fond d’étude sociologique de l’Australie. Tout commença il y a quinze ans lorsque ….. »

Extrait de Panorama du roman australien des origines à nos jours. Collection Savoirs Lettres créée par Michel Foucault, puis dirigée par Arthur Cohen et Patrick Née, Paris: Hermann, 2009, 250 pp.

URL: http://www.editions-hermann.fr/voirRevue.php?revueid=2617&menu=&prodid=664&lang=fr


Pour les Anglophones, j’ai aussi rédigé le premier article de fond sur son premier roman The Weekly Card Game (1994), article consultable sur le site web de Southerly, la doyenne des revues littéraires australiennes.
http://www.brandl.com.au/Southerly/southerly%20longpaddock/2-2009/Jachs.htm

Pour en revenir à l'actualité, Antoni Jach est peintre lui-même et une de ses œuvres fera la couverture de la très célèbre revue savante internationale Antipodes: A North American Journal of Australian Literature sous la direction de Nicholas Birns. Un de ses essais sur la représentation picturale des incendies sera aussi publié dans ce numéro de juin 2010.
http://www.australianliterature.org/Antipodes_Recent_Issues.htm

A bientôt pour une autre fiche auteur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.